QUESTIONNAIRE DE PROUST

(revu et corrigé par les éditions universelles)





















Que représente pour vous le Paradis ?

Une illusion dangereuse.


Que représente l’Enfer ?

L’ici-bas.


Quel est pour vous le comble de la misère ?

N’avoir personne sur qui compter.


Votre qualité préférée chez l’homme ?

Son héroïsme dans les moments de crise.


Votre qualité préférée chez la femme ?

Son héroïsme quotidien.


Votre vertu préférée ?

La bienveillance.


Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?

La franchise.


Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence ?

Celles qu’on commet en s’emportant.


Le principal trait de votre caractère ?

La bonhomie.


Votre principal défaut ?

L’extrême émotivité.


Votre principale qualité ?

Le dévouement.


Votre drogue ?

Les pâtisseries.


Votre rêve de bonheur ?

Vivre une aventure palpitante sur une île déserte avec des camarades fidèles et solidaires dans l’adversité.


Quel serait votre plus grand malheur ?

Perdre mes proches.


Où aimeriez-vous vivre ?

A une autre époque.


Qui auriez-vous aimé être ?

Un sage confucéen.


Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

Un physique de catcheur.


Aimez-vous le sport ?

Passionnément.


Votre occupation préférée ?

Effectuer des calculs absurdes, réaliser des tableaux incroyablement complexes et synthétiser des statistiques sans intérêt.


Votre préoccupation principale ?

La misère psychologique générale et irrémissible de l’humanité.


Vos prénoms favoris ?

Paul, Tristan, Suzanne et Hélène.


La couleur que vous préférez ?

Le jaune.


La fleur que vous aimez ?

L’orchidée.


L’oiseau que vous préférez ?

Le hibou.


L’animal que vous préférez ?

L'ours.


Vos auteurs favoris quel que soit le genre ?

Maître Xun, Vauvenargues et Nietzsche.


Votre compositeur favori ?

Bach


Votre peinture favorite ?

La Femme voilée, de Raphaël.


Votre réalisateur favori ?

Henri-Georges Clouzot.


Vos héros ou héroïnes dans la vie réelle, la fiction et l’Histoire ?

Philippe Gilbert, Hector de Troie et Giordano Bruno.


Les caractères historiques que vous détestez le plus ?

Les ambitieux.


Ce que vous détestez par-dessus tout ?

Le capitalisme.


La réforme que vous estimez le plus ?

Aucune, actuellement.


Le fait militaire que vous admirez le plus ?

Les résistances civiles à l’oppression.


État présent de votre esprit ?

Désespéré, mais paradoxalement enthousiaste.


Avez-vous un regret ?

Ne pas avoir pu devenir professeur d’université.


Comment aimeriez-vous mourir ?

Dignement.


Votre devise ?

Amor Fati !


Autoportrait, Pharaon de Winter, 1909.