Un socialisme conservateur



Vidéo : Petit événement politique et intellectuel, la publication du 'Dictionnaire du conservatisme' aux éditions du Cerf ne passe pas inaperçue.


Isabel Proudhon socialisme conservateur

Thibault Isabel : «Être à la fois socialiste et conservateur serait certainement contradictoire aujourd'hui, mais le sens n'est pas du tout le même qu'on leur donnait au début du XIXème, par exemple. C'était beaucoup plus complexe: le socialisme, c'était une réaction à la modernité naissante. Les socialistes étaient profondément imprégnés d'anti-modernisme. Le socialisme était une idéologie qui entendait résister au progrès de la société capitaliste: le développement des usines, l'aliénation des travailleurs, l'abandon des campagnes, le développement de villes tentaculaires et d'un Etat bureaucratique. Il y avait une réaction et beaucoup de liens entre les socialistes et les conservateurs. Dans la première moitié du XIXème siècle, le principal représentant du socialisme en France était Pierre-Joseph Proudhon. Il se trouve que Proudhon a été très attaqué par Marx: celui-ci reprochait au premier d'être conservateur! Le socialisme de l'époque était à certains égards une version radicale du conservatisme.» Emission animée par Edouard Chanot et diffusée en livestream sur Sputnik à regarder ici 






Pour approfondir la réflexion


    Pierre-Joseph Proudhon. L'anarchie sans le désordre. Thibault Isabel - Préface de Michel Onfray. Editions Autrement. En vente sur Krisis Diffusion

Enregistrer un commentaire
Fourni par Blogger.